Fisio Taddeo: Kinésithérapie pour les Artistes de la Scène

La UIB, les Molière et le TAC

Bonjour!

Je ne vous ai pas oublié, mais ce n’est pas évident de trouver du temps (et surtout, l’inspiration pour écrire quelque chose un peu intéressant).

Hier, c’était une journée spécialement satisfaisante. D?un côté, j’ai pu aller à l’univérsité pour expliquer mon éxpérience com kinésithérapeute. Et d’un autre côté, j’ai eu des très bonnes nouvelles de la gala des Molière en France.

Allons-y doucement…

La UIB, pour les Journées des sorties professionales de la Kinésithérapie, m’a invité pour parler des sorties moins connues aux élèves qui finissent leur carrière dans quelques sémaines.

D’autres thèmes ont été traîtés, comme la possibilité de travailler en enseignement et recherche, et aussi en prévention dans les écoles primaires. Pour ma part, j’ai fait ma prémière apparition à l’Université. J’ai pu parlé de la kinésithérapie dans les arts de la performance: les différents états dans les quels on peut la trouver, et aussi j’ai parlé de comment mérveilleux ça peut être, mais aussi difficile et précaire.

Pour finir la journée, en fait au soir, j’ai réçu un méssage avec plusieurs photos féstives. La raison était la réussite de deux prix Molière au spéctacle « Une chambre en Inde ». Un d’eux comme le meilleur spéctacle publique et l’autre, pour Ariane Mnouchkine comme meilleure metteur en scène de théatre publique pour cette même pièce.

J’étais heureux de voir des têtes connues et même si je n’ai pas participé dans ce projêt, je l’ai fait dans d’autres précedents. D’ailleurs, si vous n’avez jamais vu le Théatre du Soleil, n’hésitez pas à faire une visite à la Cartoucherie, au Bois de Vincennes, si vous êtes à Paris. C’est une éxperience inoubliable, magique.

Finalement, la compagnie belge de danse Peeping Tom a gagné le prix au meilleur spéctacle au Festival de Teatro y Artes en la Calle de Valladolid. J’ai pu jouir de ce spéctacle et j’en suis sorti époustouflé. J’éspère me rapprocher un peu plus à cette compagnie prochaînement…

Bientôt, plus.

Santé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *